Dépistage du cancer du côlon

Informations sur le projet

  • Pool d’expert·e·s : plusieurs expert·e·s de différentes disciplines et domaines
  • Objectifs : Toutes les personnes âgées de 50 ans et plus vivant en Suisse doivent bénéficier d’un accès facilité à un dépistage du cancer colorectal soumis à un contrôle de qualité, de préférence dans le cadre de programmes organisés.Lorsque cela n’est pas possible, il faut des offres répondant à des normes de qualité minimales définies à l’échelon national.
  • Vue d’ensemble : Environ 5 % de la population suisse développe un cancer colorectal au cours de sa vie. Chaque année, quelque 1700 personnes décèdent de cette maladie alors que les chances de guérison d’un cancer colorectal sont particulièrement bonnes lorsqu’il est détecté à temps.

Du point de vue scientifique, l’efficacité du dépistage du cancer colorectal ne fait aucun doute. Depuis le 1er juillet 2013, l’assurance obligatoire des soins prend en charge les coûts des examens de dépistage (test de sang occulte dans les selles tous les deux ans ou coloscopie tous les dix ans) chez les personnes âgées de 50 à 69 ans. Cependant, l’offre en Suisse est hésitante et sa promotion et mise en œuvre varient selon le canton.

La collaboration interprofessionnelle sur une base volontaire semble à ce jour être le seul moyen de garantir l’égalité d’accès aux informations et aux mesures de dépistage, d’améliorer la coordination entre les acteurs et de promouvoir et soutenir ainsi, si possible, la mise en place de nouveaux programmes dans les cantons. C’est pourquoi les acteurs impliqués dans le dépistage du cancer colorectal ont intensivement débattu pour s’accorder sur une charte interprofessionnelle et un engagement en faveur d’une collaboration interprofessionnelle. Les principes consignés dans la charte seront maintenant développés et mis en œuvre.

Le projet est composé de trois modules:

Documents